SOURATE LUQMAN

31. Sourate de Luqmân (Luqmân)
Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.
[1] Alif - Lâm - Mîm. [2] Voici les versets du Livre plein de sagesse,
[3] qui constitue un guide et une bénédiction pour ceux qui font le bien,
[4] qui observent la salât, s’acquittent de la zakât et croient à la vie future.
[5] Ceux-là sont sur la bonne voie, de par la volonté de leur Seigneur.
Ceux-là sont sur la voie du bonheur.
[6] Il est des gens qui, au mépris de toute science, prônent de futiles
discours pour écarter leurs semblables de la Voie du Seigneur, en la
discréditant à leurs yeux. À ceux-là est réservé un supplice infamant.
[7] Quand on leur récite Nos versets, ils s’en détournent avec orgueil,
comme s’ils ne les avaient pas entendus ou comme s’ils étaient durs
d’oreille. À ceux-là, pour toute bonne nouvelle, annonce un châtiment
exemplaire. [8] Mais à ceux qui croient et pratiquent le bien seront
réservés les Jardins du délice, [9] où leur séjour sera éternel. Et c’est ainsi
que s’accomplira pour eux la promesse du Seigneur qui est le Tout-
Puissant, le Sage.
[10] Il a conçu les cieux sans piliers que vous puissiez voir ; Il a implanté
des montagnes dans la terre pour qu’elle ne branle pas sous vos pieds et Il
y a disséminé des animaux de toutes sortes. Et du ciel, Nous envoyons de
la pluie par laquelle Nous faisons pousser toutes sortes de couples de
plantes bienfaisantes. [11] Telle est l’œuvre de Dieu ! Montrez-Moi à
présent ce qu’ont créé les divinités que vous adorez en dehors de Lui. Les
injustes sont vraiment dans un égarement manifeste !
[12] Nous avons donné, en vérité, la sagesse à Luqmân, en lui disant :
« Sois reconnaissant envers Dieu ! Car quiconque est reconnaissant l’est à
son propre avantage ; tandis que celui qui se montre ingrat, Dieu Se
passera volontiers de sa gratitude, car Il est le Seul Digne de louange.
[13] Luqmân exhorta un jour son fils, en lui disant : « Mon cher fils,
n’attribue aucun associé à Dieu, car le polythéisme est un crime
abominable ! » [14] Nous avons recommandé à l’homme d’être
bienveillant à l’égard de ses parents, car sa mère a enduré de multiples
souffrances en le portant dans son sein, en le mettant au monde et en
l’allaitant deux années durant jusqu’au sevrage. Sois donc reconnaissant
envers Moi et envers tes parents ! C’est vers Moi que se fera votre retour.
[15] Mais s’ils exercent sur toi une contrainte pour t’amener à M’associer
des divinités dont tu n’as aucune connaissance, alors ne leur obéis pas,
tout en continuant à te comporter envers eux en ce bas monde de façon
convenable. Suis en cela la voie de celui qui revient repentant vers Moi,
car c’est vers Moi que se fera ensuite votre retour, et Je mettrai alors
chacun de vous en face des œuvres qu’il aura accomplies.
[16] « Ô mon cher fils, ajouta Luqmân, toute faute, fût-elle du poids d’un
grain de moutarde dissimulé dans un rocher, dans les Cieux ou dans la
Terre, Dieu la mettra en pleine lumière, car Dieu est Subtil et parfaitement
Informé. [17] Ô mon cher fils ! Observe la salât, recommande le Bien et
déconseille le Mal ! Supporte avec patience les maux qui peuvent
t’atteindre ! Telle est la résolution à prendre et dont tu ne devras jamais te
départir. [18] Ne prends pas un air arrogant en abordant tes semblables !
Ne te dandine pas avec insolence dans ta démarche ! Dieu n’aime pas les
insolents pleins de gloriole. [19] Sois modeste dans ta démarche ! Baisse
la voix quand tu parles, car le plus horrible des cris est bien le braiment de
l’âne ! »
[20] Ne voyez-vous pas que Dieu a mis à votre service tout ce qui est dans
les Cieux et sur la Terre, et qu’Il vous a prodigué Ses bienfaits aussi bien
apparents que cachés ? Et, cependant, il est des gens qui discutent de Dieu
à tort et à travers, sans méthode et sans avoir de livre pour les éclairer.
[21] Et lorsqu’on leur dit : « Suivez ce que Dieu a révélé ! » Ils
rétorquent : « Non, nous suivons plutôt ce que nos ancêtres nous ont
légué ! » Quoi ! S’obstineraient-ils à les suivre, même si le démon les
conviait au supplice de l’Enfer ?
[22] Quiconque se soumet à Dieu, tout en s’appliquant à faire le bien, se
sera assuré la position la plus solide, car c’est de Dieu que dépend l’issue
de toute chose.
[23] Que l’impiété des incrédules ne t’afflige point ! C’est vers Nous que
se fera leur retour et Nous les mettrons alors en face de leurs actes, car
Dieu connaît parfaitement ce que recèlent les cœurs. [24] Nous les
laisserons se divertir pendant quelque temps, puis Nous les contraindrons
à subir d’immenses tourments.
[25] Si jamais tu leur demandes qui a créé les Cieux et la Terre, ils
répondront sûrement : « C’est Dieu ! » Dis-leur alors : « Gloire à Dieu ! »
Mais, hélas !, la plupart des hommes ne savent pas reconnaître leurs
erreurs. [26] C’est à Dieu qu’appartient tout ce qui est dans les Cieux et
tout ce qui est sur la Terre. En vérité, Dieu est Celui qui Se suffit à Lui-
même, et qui est le Digne de louange.
[27] Quand bien même tous les arbres de la terre se transformeraient en
plumes, et quand bien même la mer, grossie de sept autres mers,
deviendrait un océan d’encre pour écrire la Parole divine, que Dieu aurait
encore d’autres messages à transmettre ! Car Dieu est, en vérité, le Tout-
Puissant, le Sage. [28] Vous créer tous et vous ressusciter tous est aussi
aisé pour Dieu que s’il s’agissait de créer un seul homme et de le
ressusciter. Dieu entend tout et voit tout.
[29] Ne vois-tu pas que Dieu insère la nuit dans le jour et le jour dans la
nuit, qu’Il astreint le Soleil et la Lune à poursuivre leur course, l’un et
l’autre, jusqu’au terme fixé, et que Dieu est parfaitement Informé de tout
ce que vous faites ? [30] Il en est ainsi parce que Dieu est la Vérité même,
et ce que les impies invoquent en dehors de Lui n’est que pur mensonge.
Dieu est, en vérité, l’Auguste, le Sublime.
[31] Ne vois-tu pas comment le vaisseau vogue sur la mer, par la grâce du
Seigneur qui tient à vous montrer ainsi certains de Ses signes ? Et il y a
bien en cela des signes pour qui sait se montrer patient et reconnaissant.
[32] Et lorsque des vagues, aussi sombres que des ténèbres, recouvrent
leur vaisseau, ils invoquent Dieu avec ferveur et une foi ardente ; mais une
fois rendus sains et saufs sur le rivage, il en est parmi eux qui se montrent
beaucoup moins fervents dans leurs prières. En vérité, seuls rejettent Nos
signes les perfides et les infidèles.
[33] Ô hommes ! Craignez votre Seigneur ! Redoutez le jour où le père ne
pourra plus rien pour son fils ni le fils pour son père ! La promesse de
Dieu est inéluctable. Que la vie de ce bas monde ne vous induise pas en
erreur, et que Satan, le tentateur, ne vous détourne pas de votre Seigneur.
[34] La connaissance de l’Heure du Jugement relève uniquement du
Seigneur qui fait tomber la pluie salvatrice, et qui sait ce qu’il y a dans les
matrices. Et nulle âme ne sait ce que lui réserve l’avenir, et nulle âme ne
sait en quel endroit elle devra mourir. Dieu Seul est Omniscient et
parfaitement Informé.