SOURATE AT TARIQ

86. Sourate de l’Astre nocturne (At-Târiq)
Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.
[1] Par le ciel et l’astre nocturne ! [2] Et quel objet étonnant que cet astre
nocturne [3] qui transperce les ténèbres ! [4] En vérité, il n’est point
d’âme qui ne soit sous la surveillance d’un ange gardien !
[5] Que l’homme considère ce dont il a été créé ! [6] N’a-t-il pas été créé
d’un liquide éjaculé, [7] jaillissant d’entre les lombes et les iliaques ?
[8] Et c’est assez dire que Dieu a tout pouvoir de le ressusciter, [9] le jour
où les secrets seront divulgués [10] et où l’homme n’aura plus ni force ni
soutien. [11] Par le ciel animé d’une continuelle rotation ! [12] Par la
Terre qui porte en elle le germe de sa dislocation ! [13] En vérité, ce
Coran est un discours de décision [14] et non point une parole de
dérision ! [15] Certes, les négateurs mettent en œuvre leurs stratagèmes,
[16] auxquels feront face les Miens. [17] Accorde donc un délai à ces
impies ! Accorde-leur encore un court répit !