SOURATE AT TAKWIR

81. Sourate de l’Extinction (At-Takwîr)
Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.
[1] Lorsque le soleil s’éteindra, [2] que les étoiles s’obscurciront, [3] que
les montagnes s’ébranleront, [4] que les chamelles pleines seront laissées
à l’abandon, [5] que les bêtes sauvages se regrouperont, [6] que les océans
seront portés à ébullition, [7] que les âmes retourneront à leurs corps et les
réintégreront ; [8] lorsqu’on demandera à la fille enterrée vivante [9] pour
quel crime elle a été tuée ; [10] lorsque les bilans seront publiés, [11] que
le ciel sera plié, [12] que la Fournaise sera attisée, [13] et que le Paradis
sera rapproché, [14] toute âme connaîtra alors l’œuvre qu’elle aura
accomplie.
[15] J’en jure par les planètes qui gravitent, [16] glissent et s’éclipsent,
[17] par la nuit quand elle a tout envahi [18] et par l’aube à la clarté
naissante, [19] que ce Coran est la parole d’un noble messager, [20] doué
d’une grande force et pourvu d’un grand crédit auprès du Maître du Trône,
[21] à la fois obéi là-haut et digne de confiance.
[22] Non, votre compagnon n’est point un possédé ! [23] Il a réellement
vu l’archange dans la clarté de l’horizon [24] et il n’est pas homme à être
discret sur le mystère ! [25] Il ne s’agit donc nullement de la parole d’un
démon maudit, [26] comme vous seriez tentés de le croire !
[27] Ce Coran n’est qu’un rappel qui s’adresse à tout l’Univers, [28] et
particulièrement à ceux qui d’entre vous sont en quête du droit chemin.
[29] Mais vous ne le voudrez qu’autant que Dieu, le Seigneur Maître de
l’Univers, le veuille !