SOURATE AN NAHL

16. Sourate des Abeilles (An-Nahl)
Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.
[1] L’ordre de Dieu s’accomplira. Ne cherchez pas à en précipiter
l’avènement ! Gloire à Dieu ! Il est infiniment au-dessus de ce qu’on peut
Lui associer ! [2] Il fait descendre, par Son ordre, les anges chargés de la
révélation, auprès de qui Il veut parmi Ses serviteurs, pour qu’ils donnent
cet avertissement aux hommes : « Il n’y a d’autre divinité que Moi, et
c’est Moi que vous devez craindre ! » [3] Il a créé les Cieux et la Terre en
toute vérité ! Il est infiniment au-dessus de ce qu’on peut Lui associer !
[4] Il a créé l’homme d’une goutte de sperme, et voilà que cet homme est
devenu un disputeur acharné. [5] De même qu’Il a créé pour vous les
bestiaux qui vous procurent de chauds vêtements, ainsi que d’autres
profits et certains aliments. [6] Ces animaux sont aussi l’objet de votre
fierté, qu’ils soient au bercail ou au pâturage.
[7] Ils assurent également le transport de vos fardeaux vers des contrées
lointaines que vous ne pourriez atteindre qu’au prix de pénibles efforts. En
vérité, Dieu est Bienveillant et Compatissant. [8] Il a créé aussi les
chevaux, les mulets et les ânes qui vous servent à la fois de montures et
d’apparat. Et Il crée d’autres choses dont vous ne soupçonnez même pas la
nature !
[9] Dieu tient à montrer la Voie droite, bien que certains s’obstinent à
suivre des voies tortueuses. Or, si Dieu le voulait, Il vous guiderait tous
jusqu’au dernier.
[10] C’est Lui qui, du ciel, vous envoie de l’eau dont vous faites votre
boisson et qui fait croître des pâturages pour vos troupeaux. [11] Grâce à
cette eau, Il fait encore pousser les céréales, les oliviers, les palmiers, les
vignes et toutes sortes d’arbres fruitiers. C’est là, en vérité, un signe pour
ceux qui savent réfléchir !
[12] Il a mis aussi à votre service la nuit et le jour, le Soleil et la Lune. Et
les étoiles sont aussi soumises à Son ordre. Que de signes à méditer pour
ceux qui savent réfléchir ! [13] Et les multiples choses aux couleurs si
variées que Dieu a répandues pour vous sur la Terre, ne sont-elles pas un
autre signe pour des gens qui raisonnent ?
[14] C’est Lui qui a mis à votre service la mer dont vous tirez une chair
fraîche pour vous en nourrir et de beaux joyaux pour votre parure. Et l’on
voit aussi les vaisseaux y fendre les flots pour vous permettre d’aller à la
recherche des bienfaits du Seigneur. Peut-être Lui en serez-vous
reconnaissants ?
[15] Il a implanté des montagnes dans la terre pour l’empêcher de vaciller
sous vos pieds, de même qu’Il y a créé des rivières et des sentiers pour
que vous puissiez vous guider. [16] Il a établi d’autres points de repère,
dont les étoiles qui permettent aux hommes de se diriger.
[17] Peut-on comparer Celui qui crée à celui qui ne peut rien créer ? Ne
saisissez-vous donc pas la différence ? [18] Si vous essayiez de compter
les bienfaits de Dieu, vous ne sauriez les dénombrer. En vérité, Dieu est
Plein de mansuétude et de clémence. [19] Il est parfaitement Informé de
ce que vous dissimulez et de ce que vous divulguez.
[20] Quant aux idoles que les négateurs invoquent en dehors de Dieu, non
seulement elles n’ont rien créé, mais elles-mêmes sont créées. [21] Objets
inertes et dépourvus d’âme, elles ne savent même pas quand leurs
adorateurs seront ressuscités.
[22] Votre Dieu est un Dieu Unique. Ceux qui ne croient pas à la vie
future ont un cœur négateur et ils sont pétris de gloriole ! [23] Nul doute
que Dieu connaît parfaitement ce qu’ils dissimulent et ce qu’ils étalent au
grand jour. En vérité, Dieu n’aime pas les gens pleins de gloriole.
[24] Quand on leur demande : « Qu’a révélé votre Seigneur ? », ils
répondent : « Des histoires anciennes ! » [25] Qu’ils portent donc, au Jour
de la Résurrection, tout le poids de leurs propres péchés, ainsi qu’une
partie des péchés de ceux qu’ils auront égarés dans leur ignorance. Et quel
terrible fardeau sera le leur ! [26] Leurs devanciers eurent également
recours à la perfidie. Aussi Dieu sapa-t-Il les fondements de leur édifice,
dont le toit s’écroula sur leurs têtes, causant leur perte sans qu’ils l’aient
pressentie.
[27] Puis, le Jour de la Résurrection, Dieu les couvrira d’opprobre et leur
demandera : « Où sont donc Mes associés à propos desquels vous faisiez
sécession ? » C’est alors que ceux qui auront reçu la science diront : « Ce
jour n’apporte aux négateurs qu’ignominie et malheur ! » [28] Et c’est
ainsi que ceux à qui les anges auront ôté la vie, alors qu’ils étaient encore
en état d’injustice envers eux-mêmes, se soumettront, en disant : « Nous
ne faisions aucun mal ! » – « Mais si !, leur sera-t-il dit. Dieu sait
parfaitement ce que vous faisiez. [29] Franchissez donc les portes de
l’Enfer qui constituera votre demeure éternelle ! » Combien est lugubre la
demeure des arrogants !
[30] Et à ceux qui auront craint Dieu il sera demandé : « Qu’a révélé votre
Seigneur ? » – « Un bienfait ! », répondront-ils. C’est ainsi que ceux qui
font le bien auront une belle récompense ici-bas, mais leur récompense
dans la dernière demeure sera bien meilleure. Quel excellent séjour sera
celui de ceux qui craignent le Seigneur ! [31] Et c’est aux jardins d’Éden,
sous lesquels coulent des rivières, qu’ils auront accès, et c’est là où tous
leurs désirs seront satisfaits, car c’est ainsi que Dieu récompense ceux qui
Le craignent, [32] et auxquels les anges de la mort, quand ils viendront les
cueillir en état de pureté, diront : « Que la paix soit avec vous ! Entrez au
Paradis en récompense des bonnes actions que vous avez accomplies ! »
[33] Qu’attendent donc les infidèles pour se convertir ? Que les anges
viennent les cueillir ou que s’accomplisse l’ordre de ton Seigneur ? Telle a
été la conduite de leurs prédécesseurs que Dieu n’a point lésés, mais qui
se sont fait du tort à eux-mêmes, [34] au point que les maux issus de leurs
actes se sont retournés contre eux et que le châtiment dont ils se
moquaient les cerna de toutes parts.
[35] « Si Dieu l’avait voulu, disent les polythéistes, nous n’aurions adoré
que Lui, nous et nos ancêtres, et nous n’aurions rien déclaré interdit sans
Lui ! » C’est ainsi que se comportaient ceux qui les ont précédés ; mais la
mission des prophètes ne se limite-t-elle pas à transmettre le Message en
toute clarté ?
[36] En vérité, Nous avons envoyé un prophète à chaque communauté
avec le message suivant : « Adorez Dieu et éloignez-vous du culte des
idoles ! » Et si certaines de ces communautés ont suivi la Voie du
Seigneur, d’autres ont préféré le chemin de l’erreur. Allez donc de par le
monde et voyez quelle a été la fin de ceux qui criaient au mensonge !
[37] Quoique tu fasses pour leur montrer la bonne voie, sache que Dieu ne
guide pas ceux qui s’égarent, et qu’il n’y a personne pour les secourir.
[38] Ils jurent par les serments les plus solennels que Dieu ne ressuscitera
point les morts. Bien au contraire ! C’est une véritable promesse qu’Il a
faite, mais la plupart des hommes ne s’en doutent guère. [39] Il les
ressuscitera pour les éclairer sur l’objet de leurs divergences, et pour que
les négateurs sachent qu’ils ont été des menteurs.
[40] Lorsque Nous voulons une chose, il suffit que Nous disions :
« Sois ! », et la chose est. [41] Ceux qui ont émigré pour la Cause de Dieu,
après avoir subi des injustices, Nous leur affecterons un séjour agréable en
ce monde, et leur rétribution dans la vie future sera encore plus belle. Mais
le savent-ils ? [42] Ces gens-là avaient fait preuve de patience et avaient
placé leur confiance dans leur Seigneur.
[43] Nous n’avons envoyé avant toi que des hommes auxquels Nous
avons fait des révélations. Interrogez à leur sujet, si vous ne le savez pas
déjà, ceux qui détiennent les Écritures. [44] Ces prophètes étaient munis
de preuves irréfutables et des Écritures. Et à toi aussi, Nous envoyons ce
Coran, afin que tu expliques clairement aux hommes ce qui leur a été
révélé. Peut-être seront-ils amenés à y réfléchir.
[45] Ceux qui ont recours à des procédés perfides, sont-ils sûrs que Dieu
ne les fera pas engloutir par la terre, ou qu’un malheur ne s’abattra pas sur
eux au moment où ils s’y attendront le moins ? [46] Ou qu’Il ne les
surprendra pas en pleine activité, sans qu’ils puissent en atténuer les
rigueurs ? [47] Ou encore qu’Il ne les saisira pas dans un moment de
terreur ? Mais votre Seigneur est Plein de bienveillance et de mansuétude.
[48] N’ont-ils pas remarqué que les ombres de toute chose que Dieu a
créée s’allongent à droite et à gauche, en signe d’adoration et d’humilité
devant Lui ? [49] Tous les êtres vivants, dans les Cieux et sur la Terre, se
prosternent devant le Seigneur, ainsi que les anges sans le moindre
orgueil, [50] car tous redoutent leur Seigneur qui est au-dessus d’eux, et
exécutent ce qu’Il leur ordonne.
[51] Dieu dit : « N’adorez pas deux divinités. Il n’est, en vérité, qu’un
Dieu Unique. C’est donc Moi seul que vous devez craindre. » [52] À Lui
appartient ce qui est dans les Cieux et sur la Terre, et c’est à Lui qu’est dû
le culte éternel. Craindriez-vous donc un autre que Dieu ? [53] Il n’est de
bien dont vous puissiez jouir qui ne soit un don du Seigneur. De même
que c’est Lui que vous implorez, quand vous êtes frappés par un malheur.
[54] Mais, lorsqu’Il vous en délivre, certains d’entre vous se mettent à
donner des associés à leur Seigneur,
[55] niant ainsi les bienfaits que Nous leur avons accordés. Jouissez donc !
Vous en saurez les conséquences un jour !
[56] Ils réservent une partie des biens que Nous leur avons accordés à des
divinités dont ils n’ont aucune connaissance. Par Dieu, vous aurez à
répondre de vos inventions mensongères ! [57] Ils attribuent des filles à
Dieu. Qu’Il soit exalté ! Et à eux-mêmes ils attribuent ce qu’ils désirent.
[58] Et lorsqu’on annonce à l’un d’entre eux la naissance d’une fille, son
visage s’assombrit et il arrive à peine à contenir sa colère. [59] Et il se
dérobe aux regards des gens, le cœur meurtri par cette nouvelle, se
demandant s’il va conserver cet enfant malgré le déshonneur ou s’il va
l’ensevelir dans la poussière. Quel odieux jugement !
[60] Ceux qui ne croient pas à la vie future représentent l’image du mal ;
tandis que Dieu représente la perfection suprême. Il est le Tout-Puissant,
le Sage. [61] Si Dieu tenait rigueur aux hommes de leur injustice, Il ne
laisserait subsister aucun être vivant sur la Terre. Mais Il les renvoie
jusqu’au terme fixé. Puis, quand ce terme échoit, ils ne pourront ni le
retarder d’une heure ni l’avancer. [62] Ils attribuent à Dieu ce qu’ils
détestent pour eux-mêmes, et leurs langues profèrent un mensonge en
disant qu’ils sont destinés à la félicité suprême. Nul doute que leur
destination est l’Enfer, et qu’ils seront les premiers à en subir les rigueurs.
[63] Par Dieu ! Nous avons envoyé des messagers à d’autres peuples
avant toi. Mais Satan a embelli à leurs yeux leurs agissements, et c’est lui
qui est aujourd’hui leur allié. Un châtiment douloureux les attend.
[64] Nous ne t’avons révélé ce Coran qu’afin que tu éclaires les hommes
sur le motif de leurs différends, et pour qu’il soit aussi un guide et une
miséricorde pour ceux qui ont la foi.
[65] Dieu fait descendre du ciel une eau par laquelle Il rend la vie à la
terre après sa mort. Il y a là un vrai signe pour des gens qui savent
entendre. [66] Vous pouvez tirer un autre enseignement de vos troupeaux,
car, de leurs entrailles, et à travers le chyme et le sang, Nous vous
abreuvons d’un lait si pur et si agréable. [67] Et des fruits du palmier et de
la vigne vous tirez une boisson enivrante et une nourriture excellente. Il y
a également en cela une leçon pour des gens qui raisonnent.
[68] Ton Seigneur a inspiré aux abeilles : « Prenez des demeures dans les
montagnes, dans les arbres et dans les treillages que les hommes érigent.
[69] Butinez ensuite de toutes les fleurs et suivez en toute humilité les
voies de votre Seigneur ! » De leur abdomen est sécrétée une liqueur de
diverses couleurs et aux effets salutaires pour les hommes. N’y a-t-il pas
là encore un signe pour des gens qui réfléchissent ?
[70] Dieu vous a créés, puis vous fera mourir. L’âge de certains parmi
vous se prolonge jusqu’à la décrépitude où ils finissent par oublier tout ce
qu’ils avaient appris. Dieu est Omniscient et Omnipotent. [71] Dieu a
favorisé certains d’entre vous plus que d’autres, dans la répartition de Ses
dons. Or, ceux qui ont été favorisés ne sont nullement disposés à se
démettre du surplus de leurs richesses au profit de leurs esclaves, au point
que maîtres et esclaves y deviendraient tous égaux. Renieraient-ils donc
les bienfaits de Dieu ? [72] Dieu vous donne des épouses issues de vous-
mêmes, et de vos épouses Il vous donne des enfants et des petits-enfants.
Et Il vous pourvoit d’excellents aliments. Vont-ils donc croire à ce qui est
faux et renier les bienfaits du Seigneur ?
[73] Adoreront-ils, en dehors de Dieu, ce qui ne peut leur procurer aucun
bien ni des Cieux ni de la Terre et qui, de plus, ne détient aucun pouvoir ?
[74] Ne prêtez donc pas d’égaux à Dieu, car Dieu sait, tandis que vous ne
savez rien !
[75] Dieu propose en parabole un serviteur réduit à l’esclavage et dénué
de tout pouvoir, et un homme libre à qui Nous avons accordé d’amples
ressources dont il use en secret et en public. Ces deux hommes sont-ils
égaux ? Non, louange à Dieu ! Mais la plupart des hommes manquent de
jugement. [76] Dieu propose aussi en parabole deux hommes. L’un d’eux
est muet, impotent et totalement à la charge de son maître ; partout où
celui-ci l’envoie, il ne lui rapporte rien de bon. Cet homme serait-il l’égal
d’un autre qui prescrit la justice et qui suit le droit chemin ? [77] C’est à
Dieu qu’appartient le mystère des Cieux et de la Terre. Et la fin du monde
se produira en un clin d’œil, ou plus rapidement encore, car la puissance
de Dieu n’a pas de limite.
[78] Dieu vous a fait naître du sein de vos mères, dénués de tout savoir, et
vous a donné l’ouïe, la vue et l’intelligence. Peut-être Lui en serez-vous
reconnaissants ? [79] Que n’observent-ils les oiseaux assujettis en plein
ciel, où rien ne les soutient en dehors de Dieu ? N’y a-t-il pas là des signes
pour ceux qui ont la foi ?
[80] Dieu a fait de vos maisons un lieu de repos ; et des peaux de vos
bêtes, Il vous procure aussi des demeures, dont vous appréciez la légèreté
lors de vos déplacements et lors de vos campements. De leur laine, de leur
crin et de leur poil, Il vous pourvoit d’effets et d’ustensiles d’un usage
précaire. [81] Et de ce qu’Il a créé, Dieu vous a procuré des ombrages,
vous a procuré des abris dans les montagnes, vous a procuré des
vêtements qui vous protègent de la chaleur, et des armures pour vous
défendre contre votre propre violence. C’est ainsi que Dieu parachève sur
vous Ses bienfaits, afin de vous amener à vous soumettre à Lui.
[82] S’ils te tournent le dos, sache que ta mission se limite à transmettre
clairement le Message. [83] Ils connaissent bien les bienfaits de Dieu et
pourtant ils les nient, car ils sont pour la plupart des impies.
[84] Le jour où, de chaque communauté Nous susciterons un témoin, il ne
sera plus permis aux négateurs de faire pénitence ou de faire valoir leurs
excuses. [85] Et quand ces impies seront exposés au châtiment, ils ne
bénéficieront plus d’aucun allégement ni d’aucun sursis à leur tourment.
[86] Et mis en face de leurs fausses divinités, ils s’écrieront : « Seigneur !
Voilà nos associés que nous invoquions en dehors de Toi ! » Mais leurs
fausses divinités leur répliqueront : « Vous n’êtes en vérité que des
menteurs ! » [87] C’est alors que, voyant leurs chimères s’évanouir, ils
présenteront leur soumission à leur Seigneur.
[88] À ceux qui n’auront pas cru et qui auront détourné leurs semblables
de la Voie de Dieu, Nous infligerons alors un double supplice, pour prix
de leurs agissements criminels. [89] Et le jour où Nous aurons suscité dans
chaque communauté un témoin pour déposer contre eux, Nous
t’amènerons comme témoin contre ces gens-là, en raison du Coran que
Nous t’avons révélé, qui explicite toute chose et qui est aussi un guide,
une miséricorde et une bonne nouvelle pour les musulmans.
[90] En vérité, Dieu ordonne l’équité, la charité et la libéralité envers les
proches, et Il interdit la turpitude, les actes répréhensibles et la tyrannie.
Dieu vous exhorte ainsi pour vous amener à réfléchir.
[91] Soyez fidèles à vos engagements envers Dieu après les avoir
contractés. Ne violez pas les serments que vous avez solennellement
prêtés, après avoir pris Dieu comme garant de votre sincérité, car Dieu sait
tout ce que vous faites ! [92] Ne faites pas comme cette femme qui
défaisait la laine qu’elle avait soigneusement filée, en faisant de vos
serments un moyen de vous tromper les uns les autres, sous prétexte que
tel groupe est plus puissant que tel autre. Dieu ne fait que vous mettre à
l’épreuve ici-bas ; mais, le Jour de la Résurrection, Il vous indiquera
clairement les vraies raisons de vos divergences.
[93] Si Dieu l’avait voulu, Il aurait fait de vous une seule communauté.
Mais Il égare qui Il veut et met sur la bonne voie qui Il veut ; et vous aurez
certainement à rendre compte de toutes vos actions.
[94] Ne faites pas de vos serments un moyen de vous tromper les uns les
autres, sinon vos pas glisseront après avoir été fermes et vous goûterez le
malheur pour avoir écarté les hommes de la Voie de Dieu. Et un châtiment
implacable vous sera infligé. [95] Ne troquez donc pas à vil prix vos
engagements envers Dieu. En vérité, ce qui est auprès de Dieu est bien
meilleur pour vous, si vous pouviez le savoir ! [96] Ce que vous possédez
est périssable, mais ce que Dieu détient est durable. Nous récompenserons
ceux qui auront été patients en fonction du meilleur de leurs œuvres.
[97] Quiconque, homme ou femme, aura fait le bien tout en étant croyant,
Nous lui assurerons une vie heureuse. Et Nous les récompenserons en
fonction des meilleures de leurs œuvres. [98] Quand tu lis le Coran,
demande la protection de Dieu contre Satan le maudit, [99] qui n’a aucun
pouvoir sur ceux qui croient et qui se confient à Dieu. [100] Son pouvoir
ne s’exerce que sur ceux qui en font leur protecteur et qui deviennent des
associateurs à cause de lui. [101] Lorsque Nous substituons un verset à un
autre – et qui mieux que Dieu connaît ce qu’Il révèle ? –, les idolâtres
s’écrient : « Tu n’es qu’un faussaire ! », alors que la plupart d’entre eux
n’ont aucune connaissance en la matière. [102] Réponds-leur : « C’est le
Saint-Esprit Jibrîl qui l’a transmis de la part de ton Seigneur en toute
vérité, pour conforter la foi de ceux qui croient, et comme guide et bonne
nouvelle pour les musulmans. »
[103] Nous savons bien que les négateurs disent : « C’est un simple mortel
qui l’instruit ! » Mais celui qu’ils visent parle une langue étrangère, alors
que ce Coran est en langue arabe bien claire.
[104] En vérité, Dieu ne mettra pas sur la bonne voie ceux qui ne croient
pas à Ses versets, et un châtiment douloureux leur sera infligé. [105] Ceux
qui forgent le mensonge sont ceux qui ne croient pas aux versets de Dieu,
et ce sont ceux-là les vrais menteurs. [106] Quiconque renie Dieu après
avoir cru – à moins d’y être contraint tout en demeurant fidèle
intérieurement à sa foi –, ainsi que ceux qui ouvrent délibérément leur
cœur à l’impiété, ceux-là, la colère de Dieu s’abattra sur eux et ils seront
voués à un terrible châtiment, [107] pour avoir préféré la vie d’ici-bas à
celle de l’au-delà, car Dieu ne dirige pas les négateurs. [108] Voilà ceux
dont Dieu a scellé le cœur, l’ouïe et la vue ! Voilà ceux qui sont
inconscients ! [109] Et nul doute que, dans la vie future, ce sont ceux-là
qui seront les vrais perdants !
[110] Quant à ceux qui ont émigré après avoir été persécutés, et qui ont
ensuite combattu et enduré, ton Seigneur sera à leur égard Plein de
sollicitude et de bienveillance,
[111] le jour où chaque âme viendra plaider sa propre cause, et où tout un
chacun recevra l’exacte rétribution de ses actes, sans que nul ne soit lésé.
[112] Dieu propose la parabole d’une cité qui vivait dans la paix et la
tranquillité, et vers laquelle coulaient à flots des richesses de toutes parts.
Or, elle méconnut les bienfaits de son Seigneur, qui, en punition de ses
méfaits, lui fit connaître les affres de la faim et de la peur. [113] Un
prophète issu d’eux-mêmes est bien venu les avertir, mais ils l’ont traité
d’imposteur, et c’est ainsi que le châtiment les saisit en pleine iniquité.
[114] Mangez de ce que Dieu vous a attribué de licite et d’agréable !
Remerciez Dieu pour Ses bienfaits, si c’est bien Lui que vous adorez !
[115] Il vous interdit seulement la bête morte, le sang, la viande de porc,
ainsi que celle de tout animal sur lequel on aura invoqué un autre nom que
Celui de Dieu. Mais celui qui serait contraint d’en manger sans esprit de
rébellion et sans excès, Dieu sera pour lui Indulgent et Miséricordieux.
[116] Ne dites pas au gré de vos caprices : « Ceci est licite, et cela est
illicite ! », en attribuant ainsi à Dieu des mensonges. En vérité, ceux qui
attribuent des mensonges à Dieu ne connaîtront jamais le bonheur !
[117] Piètre jouissance au regard du terrible châtiment qui les attend !
[118] Nous avons interdit aux adeptes du judaïsme ce que Nous t’avons
déjà relaté. Et Nous n’avons pas été injustes envers eux ; ce sont eux qui
l’ont été envers eux-mêmes.
[119] Cependant, le pardon de Dieu est acquis à ceux qui font le mal par
ignorance et qui, par la suite, se repentent et s’amendent, car ton Seigneur
est Plein de clémence et d’indulgence. [120] Abraham était un patriarche,
un modèle de dévouement à Dieu et un pur monothéiste qui ne s’est
jamais compromis avec les idolâtres. [121] Il rendait grâce à Dieu pour
Ses bienfaits, et Dieu l’avait élu et guidé vers une voie de rectitude.
[122] Nous l’avons comblé de faveurs en ce monde et il sera dans l’autre
au nombre des saints. [123] Puis Nous t’avons révélé : « Suis le culte
d’Abraham, ce pur monothéiste qui ne s’est jamais compromis avec les
païens. » [124] En vérité, le Sabbat n’a été imposé qu’à ceux qui furent en
désaccord à son sujet. Ton Seigneur tranchera sûrement leurs différends
au Jour dernier. [125] Appelle à la Voie de ton Seigneur avec sagesse et
par de persuasives exhortations. Sois modéré dans ta discussion avec eux.
Du reste, c’est ton Seigneur qui connaît le mieux celui qui s’écarte de Sa
Voie, comme Il connaît le mieux ceux qui sont bien guidés. [126] Si vous
devez exercer des représailles, que cela soit à la mesure de l’offense
subie ; mais si vous pardonnez, cela vaudra mieux pour ceux qui sont
capables de se dominer. [127] Sois patient ! Mais tu n’y parviendras
qu’avec l’aide de Dieu. Ne t’afflige donc pas au sujet des négateurs, et ne
te laisse pas envahir par l’angoisse à cause de leur perfidie, [128] car Dieu
est avec ceux qui Le craignent et qui accomplissent des œuvres salutaires !