SOURATE AL MUDDATHTHIR

74. Sourate du Revêtu d’un manteau (Al-Muddaththir)
Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.
[1] Ô toi qui te blottis sous un manteau ! [2] Lève-toi pour commencer tes
exhortations [3] et glorifier le Nom de ton Seigneur ! [4] Hâte-toi de faire
tes ablutions, [5] et de fuir toute abomination, [6] en évitant cependant de
te vanter de trop en faire [7] et en te soumettant avec patience aux ordres
de ton Seigneur, [8] car, lorsque retentira la Trompette, [9] ce jour-là sera
un jour poignant [10] et sans aucune pitié pour les négateurs ! [11] Alors
c’est à Moi qu’aura affaire cet être que J’ai créé démuni de tout, [12] à qui
J’ai donné des richesses étendues [13] et des enfants nombreux, témoins
de sa fortune. [14] Or, malgré les grandes facilités que Je lui ai accordées,
[15] il demeure insatiable, Me réclamant toujours davantage ! [16] Mais
aucun de ses souhaits ne sera satisfait, car il a toujours combattu avec
acharnement Nos versets. [17] Aussi vais-Je l’épuiser dans une montée
fort harassante.
[18] Certes, il a bien réfléchi et a bien supputé. [19] Eh bien ! Qu’il
périsse d’avoir si bien supputé ! [20] Oui, qu’il périsse d’avoir si bien
supputé ! [21] C’est ainsi que, après avoir dévisagé l’assistance, [22] il se
renfrogna et fronça les sourcils ; [23] puis se détourna d’un air hautain
[24] et dit : « Tout ceci n’est que sorcellerie fort bien imitée ! [25] Ce ne
sont-là que des propos d’un mortel ! » [26] Aussi vais-Je livrer cet impie
au feu de Saqar. [27] Mais sais-tu bien ce qu’est le feu de Saqar ?
[28] C’est un feu ardent qui consume tout, sans rien épargner, [29] qui
calcine le corps humain et le noircit. [30] Et ils sont dix-neuf gardiens à y
veiller. [31] Nous n’avons pris comme gardiens de l’Enfer que des anges.
Et Nous n’en avons précisé le nombre que pour jeter le trouble dans
l’esprit des négateurs, fortifier la conviction des gens de l’Écriture et
renforcer la foi des croyants. Et aussi, afin que les gens de l’Écriture et les
fidèles n’aient plus de doute à ce sujet, pendant que ceux qui ont la foi
chancelante ainsi que les impies seront réduits à se demander : « Quelle
signification Dieu a bien voulu donner à cet exemple ? » C’est ainsi que
Dieu égare qui Il veut et guide qui Il veut, car nul ne connaît les armées de
ton Seigneur, hors Lui. Et ce n’est là qu’un rappel pour les hommes.
[32] Oui, J’en jure par la Lune [33] et par la nuit quand elle se retire !
[34] Et par l’aurore quand elle jette ses premières lueurs ! [35] En vérité,
l’Enfer est l’un des plus grands tourments, [36] servant d’avertissement
pour les hommes, [37] pour qui d’entre vous veut avancer ou reculer,
[38] car toute âme aura à assumer le poids de ses œuvres, [39] excepté les
hommes de la dextre [40] qui seront dans des Jardins, s’interrogeant les
uns les autres [41] sur les damnés. [42] « Qu’avez-vous fait pour mériter
l’Enfer Saqar ? », demanderont-ils à ces derniers. [43] Et les damnés de
dire : « Nous n’étions pas de ceux qui accomplissaient la salât. [44] Nous
n’avions jamais soulagé un homme dans la misère. [45] Nous disputions
de choses futiles avec les disputeurs. [46] Nous traitions de mensonge le
Jugement dernier [47] jusqu’à ce que nous en eussions acquis la
certitude. »
[48] Désormais toute intercession en leur faveur sera vaine. [49] Qu’ont-
ils donc à se détourner du rappel ? [50] On dirait des onagres pris de
panique, [51] fuyant devant un lion redoutable ! [52] Bien plus, chacun
d’eux voudrait qu’on lui apporte de la part de Dieu des feuilles toutes
déployées ! [53] La vérité est qu’ils ne redoutent nullement la vie future.
[54] Qu’ils prennent donc garde ! Ce Coran est un vrai rappel. [55] S’en
souvienne qui veut ! [56] Mais ils ne s’en souviendront qu’autant que
Dieu l’aura voulu, car c’est Lui qui est le Seul Digne d’être craint et c’est
Lui qui est le Seul à qui il appartient de pardonner.