SOURATE AL JUMUA

62. Sourate du Vendredi (Al-Jumu‘a)
Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.
[1] Tout ce qui est dans les Cieux et sur la Terre célèbre la gloire du
Seigneur, le Souverain, le Saint, le Tout-Puissant, le Sage.
[2] C’est Lui qui a envoyé aux gentils un Prophète issu d’eux-mêmes pour
leur réciter Ses versets, les purifier et leur enseigner le Coran et la sagesse,
alors qu’hier encore ils étaient plongés dans l’égarement manifeste. [3] Et
de ce message, Dieu fera bénéficier d’autres parmi ceux qui ne les ont pas
encore rejoints. Il est le Puissant, le Sage. [4] Telle est la grâce de Dieu
qu’Il accorde à qui Il veut, car Dieu est le Détenteur de la grâce infinie !
[5] Ceux qui ont été chargés de la Thora et qui ne l’ont point observée
sont pareils à un âne pliant sous le poids de livres sans en tirer aucun
profit. C’est là l’exemple détestable donné par ceux qui traitent de
mensonges les versets de Dieu. Mais Dieu ne guide point un peuple
inique.
[6] Dis : « Ô vous qui pratiquez le judaïsme ! Si vous prétendez être les
seuls alliés de Dieu à l’exclusion des autres hommes, souhaitez donc la
mort, si vous êtes sincères ! » [7] Mais jamais ils ne la souhaiteront, à
cause des injustices qu’ils ont commises. Dieu connaît bien les agresseurs.
[8] Dis-leur encore : « Cette mort que vous fuyez viendra certainement un
jour vous surprendre. Vous serez ensuite ramenés devant Celui qui connaît
aussi bien le monde invisible que le monde visible et qui vous rappellera
tous vos actes. »
[9] Ô vous qui croyez ! Lorsque l’appel à la prière du vendredi se fait
entendre, hâtez-vous de répondre à cet appel en cessant toute activité !
Cela vaudra mieux pour vous, si vous le saviez ! [10] Une fois la prière
achevée, répandez-vous sur la Terre, à la recherche des bienfaits de votre
Seigneur, sans oublier d’en invoquer souvent le Nom ! Peut-être y
trouverez-vous une source de bonheur. [11] Hélas ! À peine une affaire
commerciale ou un divertissement se présentent-ils à eux qu’ils
t’abandonnent alors qu’ils sont en pleine prière. Dis-leur : « Les bienfaits
du Seigneur sont infiniment meilleurs que commerce et plaisir, car Dieu
est le plus Généreux des bienfaiteurs ! »