SOURATE AL INSAN

76. Sourate de l’Homme (Al-Insân)
Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.
[1] Ne s’est-il pas écoulé un laps de temps durant lequel l’espèce humaine
n’était même pas digne d’être mentionnée ? [2] En vérité, Nous avons créé
l’homme d’une goutte de sperme aux éléments de vie bien combinés. Et
pour l’éprouver, Nous l’avons doté de l’ouïe et de la vue, [3] en lui
indiquant le chemin à suivre, libre à lui ensuite de choisir la voie de la
reconnaissance ou celle de l’infidélité. [4] Aux négateurs Nous avons
préparé des chaînes, des carcans et un Brasier. [5] Mais les hommes
vertueux boiront à des coupes remplies d’un breuvage ayant la fraîcheur
du camphre,
[6] puisé à une source à laquelle les serviteurs de Dieu se désaltéreront et
qu’ils feront jaillir à volonté, [7] car ces bienheureux non seulement
tenaient fidèlement leurs promesses et redoutaient un jour d’une violence
inouïe, [8] mais également nourrissaient l’indigent, l’orphelin et le captif,
malgré leur propre dénuement, [9] en disant : « Nous vous nourrissons
uniquement pour l’amour de Dieu, sans attendre de vous ni récompense ni
remerciement. [10] En vérité, nous redoutons surtout de la part de notre
Seigneur un jour chargé d’angoisse et de malheur. »
[11] Et c’est ainsi que Dieu les préservera du mal d’un tel jour, leur fera
connaître la splendeur et la joie, [12] et les gratifiera, pour ce qu’ils auront
enduré, du Paradis et d’habits de soie. [13] Là, accoudés sur des lits
somptueux, ils n’auront à subir ni l’ardeur du soleil ni l’intensité du froid,
[14] car les ombrages du Paradis les couvriront et ses fruits seront à leur
portée. [15] Et l’on fera circuler parmi eux des vases d’argent et des
coupes transparentes ; [16] des coupes cristallines en argent dont le
contenu sera dosé à leur convenance. [17] Et ils boiront, dans ces coupes,
une liqueur ayant la saveur du gingembre, [18] puisée à une source,
nommée là-bas Salsabîl.
[19] Et parmi eux circuleront des éphèbes immortels qu’on prendrait, à les
voir, pour des perles dispersées. [20] S’il t’était donné de jeter un regard
en ces lieux, tu n’y verrais que délice et faste royal. [21] Et couverts de
satin vert et de brocart, les habitants du Paradis porteront en parure des
bracelets d’argent et dégusteront une boisson d’une grande pureté, offerte
par leur Seigneur. [22] « Ceci, leur sera-t-il dit, est votre récompense que
vous avez méritée par les efforts que vous aviez déployés ! »
[23] En vérité, c’est Nous qui te révélons graduellement le Coran !
[24] Supporte donc avec patience ce que Dieu a décrété et n’obéis à aucun
infidèle parmi eux, qu’il soit ingrat ou pécheur !
[25] Invoque le Nom de ton Seigneur à l’aube et au crépuscule !
[26] Consacre une partie de la nuit à te prosterner devant le Seigneur et à
célébrer longuement Ses louanges ! [27] En vérité, ces gens-là aiment la
vie éphémère et ne se préoccupent nullement du jour terrible qui les
attend. [28] C’est pourtant Nous qui les avons créés et solidement
constitués. Et si Nous le voulions, Nous les remplacerions aisément par
d’autres êtres identiques à eux. [29] Ceci constitue un rappel. Que celui
qui le veut prenne donc le chemin qui mène vers son Seigneur !
[30] Cependant, vous ne saurez le vouloir qu’autant que Dieu le veuille.
Dieu est Omniscient et Sage. [31] Il accueille qui Il veut dans le sein de Sa
miséricorde. Quant aux impies, Il leur réserve un châtiment douloureux.