SOURATE AL INFITAR

82. Sourate de la Fissure (Al-Infitâr)
Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.
[1] Lorsque le ciel se déchirera, [2] que les astres se disperseront, [3] que
les mers déborderont [4] et que les tombeaux seront bouleversés, [5] toute
âme saura alors ce qu’elle aura accompli et ce qu’elle aura omis. [6] Ô
homme ! Qu’est-ce qui te fait douter de la magnanimité de ton Seigneur
[7] qui t’a créé, t’a constitué, t’a modelé avec harmonie, [8] suivant la
forme qu’Il a bien voulu te donner ?
[9] Loin de L’en louer, vous traitez de mensonge le Jugement dernier,
[10] alors que vous êtes constamment surveillés [11] par de nobles scribes
[12] qui sont au courant de tout ce que vous faites ! [13] En vérité, les
hommes pieux baigneront dans les délices [14] et les impies seront livrés à
la Fournaise, [15] dont ils subiront, le Jour du Jugement dernier, les
supplices, [16] sans jamais pouvoir y échapper. [17] Et qui te donnera une
idée du Jugement dernier ? [18] Oui, qui te donnera une idée du Jugement
dernier ? [19] Ce sera le jour où nulle âme ne pourra intervenir en faveur
d’une autre âme, car, ce jour-là, toute décision appartiendra à Dieu.