SOURATE AL ANKABUT

29. Sourate de l’Araignée (Al-‘Ankabût)
Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.
[1] Alif - Lâm - Mîm.
[2] Les hommes s’imaginent-ils qu’on les laissera dire : « Nous croyons »
sans les mettre à l’épreuve ? [3] Nous avons déjà mis à l’épreuve ceux qui
les ont précédés. Dieu connaît parfaitement ceux qui disent la vérité et
ceux qui ne font que mentir. [4] Ceux qui commettent de mauvaises
actions croient-ils pouvoir Nous échapper ? Comme ils raisonnent mal !
[5] Celui qui espère rencontrer Dieu doit savoir que le terme fixé par Dieu
aura immanquablement lieu et que Dieu est Celui qui entend tout et qui
sait tout.
[6] Quiconque lutte pour la Cause de Dieu ne lutte en réalité que pour lui-
même, car Dieu Se passe volontiers de tout l’Univers.
[7] Ceux qui croient et font le bien, Nous effacerons leurs péchés et Nous
les rétribuerons selon les meilleures œuvres qu’ils auront accomplies.
[8] Nous avons recommandé à l’homme d’être bon envers son père et sa
mère ; mais « si ceux-ci te poussent à M’associer ce dont tu n’as aucune
connaissance, ne leur obéis pas. » C’est vers Moi que vous ferez tous
retour, et Je vous ferai, alors, connaître toutes vos œuvres ! [9] C’est ainsi
que Nous admettrons au nombre des saints ceux qui auront cru et pratiqué
le bien.
[10] Certains hommes disent : « Nous croyons en Dieu ! » Mais s’ils ont à
souffrir pour la Cause de Dieu, ils considèrent l’épreuve infligée par les
hommes comme un châtiment de Dieu. En revanche, quand un secours est
accordé par ton Seigneur aux croyants, ils s’empressent de dire :
« N’étions-Nous pas avec vous ? », comme si Dieu n’est pas le mieux
Informé de ce que recèlent les cœurs.
[11] Certes, Dieu connaît parfaitement les croyants, comme Il connaît
parfaitement ceux qui sont hypocrites. [12] Les négateurs disent aux
croyants : « Suivez notre voie et nous nous chargeons du poids de vos
péchés ! » En vérité, ils sont incapables de s’en charger ; ils ne font que
mentir. [13] Mais ce qu’ils auront sûrement à porter le Jour de la
Résurrection, c’est le fardeau de leurs propres péchés ainsi que d’autres
fardeaux encore en plus des leurs ; de même qu’ils auront sûrement à
répondre de leurs inventions mensongères !
[14] Nous avons envoyé Noé auprès de son peuple. Il demeura parmi eux
neuf cent cinquante ans. Puis le déluge vint les surprendre en pleine
iniquité.
[15] Nous sauvâmes Noé ainsi que ceux qui se trouvaient dans l’arche
avec lui, et Nous fîmes de cet événement un signe pour la postérité.
[16] Nous avons également envoyé Abraham, qui dit à son peuple :
« Adorez Dieu et craignez-Le ! C’est le mieux que vous puissiez faire, si
vous saviez ! [17] « En réalité, vous n’adorez en dehors de Dieu que des
idoles et vous n’inventez que des mensonges ! Les divinités que vous
adorez en dehors de Dieu n’ont aucun moyen pour vous assurer votre
subsistance. Recherchez-la plutôt auprès de Dieu ! Adorez-Le ! Louez-
Le ! C’est vers Lui que vous ferez retour. [18] « Si vous criez à
l’imposture, d’autres peuples avant vous l’ont déjà fait. Mais la mission
d’un prophète ne consiste qu’à transmettre le message en toute clarté. »
[19] Ne voient-ils pas comment Dieu instaure la Création, puis la
reproduit à nouveau ? Cela est si aisé, en vérité, pour le Seigneur !
[20] Dis : « Parcourez la Terre et voyez comment Dieu a créé, une
première fois, les êtres vivants qu’Il fera renaître de nouveau, pour la
dernière fois, car Sa puissance n’a point de limite. » [21] Il châtie qui Il
veut et Il pardonne à qui Il veut. C’est à Lui que vous ferez retour.
[22] Vous ne pouvez aller contre Sa volonté ni sur la Terre ni dans le
Ciel ; et il n’y a pour vous, en dehors de Lui, ni allié ni protecteur.
[23] Ceux qui nient les preuves de Dieu ainsi que leur rencontre avec Lui,
ceux-là n’auront rien à espérer de Ma miséricorde ; ceux-là subiront un
châtiment douloureux.
[24] Pour toute réponse, le peuple d’Abraham s’écria : « Tuez-le ou
brûlez-le vif ! » Mais Dieu le sauva du feu. Il y a là vraiment des signes
pour des gens qui ont la foi. [25] Et Abraham de leur dire : « Vous n’avez
adopté des idoles en dehors de Dieu que pour consolider, entre vous,
l’amour qui vous attache à ce bas monde ; mais, le Jour de la
Résurrection, vous vous renierez et vous vous maudirez les uns les autres.
Et, sans pouvoir bénéficier d’aucun secours, vous aurez l’Enfer pour
dernière demeure. »
[26] Loth crut en lui et Abraham dit : « Je me réfugie auprès de mon
Seigneur, car c’est Lui le Tout-Puissant, le Sage ! » [27] Nous avons fait
don à Abraham d’Isaac et de Jacob, et Nous avons établi dans sa
descendance la prophétie et l’Écriture. Nous l’avons récompensé en ce
monde, et il siégera parmi les justes, dans la vie future.
[28] Nous avons également envoyé Loth qui dit à son peuple : « Vous
pratiquez un vice auquel nul peuple avant vous, de par le monde, ne s’est
livré ! [29] Ainsi, vous vous adonnez à l’homosexualité et au brigandage,
et vous vous livrez à des actes abominables dans vos assemblées ! » Mais
leur seule réponse fut la suivante : « Fais descendre sur nous le châtiment
de Dieu, si tu es véridique ! » [30] « Seigneur, dit Loth, viens à mon
secours contre ces corrupteurs ! »
[31] Et lorsque Nos émissaires vinrent annoncer à Abraham la bonne
nouvelle, ils lui déclarèrent : « Nous allons anéantir les habitants de cette
cité, car ce sont des gens véritablement pervers. » [32] « Mais Loth est
parmi eux ! », dit Abraham. « Nous savons mieux que quiconque ceux qui
s’y trouvent, répondirent les émissaires. Nous le sauverons, lui et les siens,
excepté sa femme qui est du nombre des condamnés. » [33] Et lorsque
Nos émissaires se présentèrent chez Loth, celui-ci, se sentant incapable de
les protéger, fut très affligé à leur arrivée. Mais les émissaires le
rassurèrent en lui disant : « N’aie crainte, et ne t’afflige point ! Nous
allons te sauver, toi et les tiens, excepté ta femme qui est du nombre des
condamnés. [34] Nous allons faire tomber du ciel un cataclysme sur les
habitants de cette cité en punition de leurs crimes. »
[35] Et de cette catastrophe Nous avons laissé des traces visibles, pour
ceux qui savent réfléchir.
[36] Aux Madyanites Nous avons envoyé leur frère Shu`ayb. « Ô mon
peuple, leur dit-il, adorez Dieu et attendez-vous au Jugement dernier ! Ne
semez pas le désordre sur la Terre ! » [37] Mais ils le traitèrent
d’imposteur. Aussi furent-ils frappés par le séisme et, le matin suivant, le
sol de leurs demeures était jonché de cadavres.
[38] Il en fut de même de `Âd et de Thamûd, comme vous pouvez le
constater d’après ce qui reste de leurs demeures. Satan avait embelli leurs
méfaits à leurs yeux, les détournant ainsi de la Voie salutaire. C’étaient
pourtant des gens qui ne manquaient pas de clairvoyance.
[39] Et c’est le même sort que devaient subir Coré, Pharaon et Hâmân, à
qui pourtant Moïse avait apporté des preuves évidentes. Mais ils se
montrèrent orgueilleux sur la Terre et ne purent échapper à Nos rigueurs.
[40] Chacun d’eux a reçu de Nous le châtiment de son crime. Contre les
uns Nous avons déchaîné un ouragan, pendant que d’autres ont été saisis
par un grondement terrifiant, ou engloutis par la terre, ou noyés sous les
eaux. Mais ce n’est pas Dieu qui fut injuste envers eux. Ce sont eux qui
furent les propres artisans de leur malheur.
[41] Ceux qui prennent des protecteurs en dehors de Dieu sont semblables
à l’araignée qui, à partir de sa toile, se donne une demeure. Mais y a-t-il
une demeure plus fragile que celle de l’araignée ? Si seulement ils
pouvaient le savoir !
[42] Dieu sait parfaitement que ce qu’ils invoquent en dehors de Lui n’est
que pure fiction. Il est le Tout-Puissant, le Sage. [43] Ce sont là des
exemples que Nous proposons aux hommes. Mais seuls les hommes
sensés sont à même de les comprendre.
[44] C’est pour une juste cause que Dieu a créé les Cieux et la Terre. Il y a
là bien un signe pour les croyants. [45] Récite ce qui t’est révélé du Livre.
Accomplis la salât, car la salât préserve des turpitudes et des actes
blâmables. Y a-t-il un acte plus grand que celui de se souvenir du
Seigneur qui connaît parfaitement tout ce que vous faites ?
[46] Ne discutez avec les gens des Écritures que de la manière la plus
courtoise, à moins qu’il ne s’agisse de ceux d’entre eux qui sont injustes.
Dites-leur : « Nous croyons en ce qui nous a été révélé et en ce qui vous a
été révélé. Notre Dieu et le vôtre ne font qu’un Dieu Unique et nous Lui
sommes totalement soumis. »
[47] C’est dans cet esprit que Nous t’avons révélé le Coran. Ceux à qui
Nous avons donné l’Écriture y ont foi, et il en est aussi parmi ton peuple
qui y croient. Il n’est que les impies qui nient Nos signes. [48] Avant le
Coran, tu ne récitais aucun livre ni n’en écrivais aucun de ta dextre. Sans
quoi, les négateurs auraient trouvé argument pour douter de l’authenticité
du Coran, [49] qui est, en fait, un ensemble de versets évidents qui
illuminent le cœur de ceux qui ont reçu la science. Seuls les négateurs
rejettent Nos signes [50] et disent : « Que n’a-t-on fait descendre sur lui
des miracles de la part de son Dieu ? » Réponds-leur : « Les miracles sont
du ressort du Seigneur. Quant à moi, mon rôle se limite à avertir. »
[51] Ne leur suffit-il pas que Nous t’ayons révélé le Coran qui leur est
récité ? Il y a là pourtant une bénédiction et un rappel pour ceux qui
croient.
[52] Dis-leur : « Dieu suffit comme Témoin entre vous et moi. Il sait ce
qu’il y a dans les Cieux et sur la Terre. Quant à ceux qui ont choisi
l’erreur et qui refusent de croire au Seigneur, ce sont ceux-là les
perdants. »
[53] Ils te défient de hâter l’arrivée de leur châtiment. Si le terme n’en
était pas fixé d’une manière immuable, ce châtiment les aurait déjà
atteints. Et assurément, il les frappera à l’improviste sans qu’ils l’aient
pressenti. [54] Ils te défient de hâter leur supplice, alors que la Géhenne
est là, cernant les négateurs de toutes parts !
[55] Le Jour où le châtiment les enveloppera de la tête aux pieds, il leur
sera dit : « Goûtez le fruit de vos œuvres ! »
[56] Ô Mes serviteurs qui avez foi en Moi ! Ma Terre est assez vaste pour
tout contenir ! N’adorez que Moi ! [57] Tout être vivant goûtera la mort et
c’est vers Nous que se fera votre retour. [58] Et ceux alors qui auront cru
et auront accompli de bonnes œuvres, Nous leur assignerons dans le
Paradis, pour l’éternité, des demeures hautement situées et sous lesquelles
coulent des rivières. Quelle belle récompense que celle de ceux qui font le
bien, [59] qui se montrent endurants et placent leur confiance en leur
Seigneur !
[60] Que d’animaux sont inaptes à se procurer leur nourriture ! Et,
cependant, Dieu pourvoit à leur subsistance et à la vôtre. Dieu entend tout
et sait tout. [61] Si tu leur demandes : « Qui a créé les Cieux et la Terre ?
Qui a assujetti le Soleil et la Lune ? », ils répondront sûrement : « C’est
Dieu ! » Pourquoi alors se détournent-ils de Lui ? [62] N’est-ce pas Dieu
qui prodigue Ses richesses ou les mesure à qui Il veut parmi Ses créatures,
et dont la science englobe toute chose ? [63] Et si tu leur demandes : « Qui
fait tomber l’eau du ciel pour revivifier la terre après sa mort ? », ils
répondront sûrement : « C’est Dieu ! » Dis : « Louange à Dieu ! » Mais la
plupart d’entre eux ne raisonnent pas !
[64] La vie d’ici-bas n’est que jeu et divertissement, alors que la véritable
vie est celle de la vie future. Mais les hommes le savent-ils ? [65] Quand
ils se trouvent à bord d’un bateau, c’est Dieu qu’ils invoquent, en Lui
vouant un culte sans partage. Mais dès que Dieu les sauve en les ramenant
sur la terre ferme, ils ne tardent pas à Lui donner des associés. [66] Qu’ils
manifestent donc leur ingratitude devant les bienfaits que Nous leur avons
accordés, et qu’ils jouissent des biens éphémères de ce monde ! Un jour,
ils comprendront leur erreur.
[67] Ne voient-ils pas que Nous avons établi pour eux une enceinte sacrée
et sûre, pendant que l’insécurité et les rapts règnent tout autour ? Vont-ils
continuer à croire au mensonge et à méconnaître les bienfaits du
Seigneur ? [68] Qui donc est plus injuste que celui qui invente des
mensonges sur Dieu ou qui nie la vérité quand elle lui parvient ? N’y a-t-il
pas dans la Géhenne un asile pour les incrédules ?
[69] Ceux qui combattent pour Notre Cause, Nous les guiderons
assurément sur Nos sentiers, car Dieu est avec ceux qui s’appliquent à
accomplir des œuvres salutaires.