SOURATE ABASA

80. Sourate du Renfrogné (‘Abasa)
Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.
[1] Le Prophète s’est renfrogné et s’est détourné [2] lorsque l’aveugle vint
à lui. [3] Que sais-tu de lui ? Peut-être cherche-t-il à se purifier [4] ou à
écouter tes exhortations pour en tirer profit ? [5] Comment donc ! À celui
qui est plein de suffisance [6] tu portes un intérêt tout particulier, [7] alors
qu’il t’importe peu s’il va ou non se purifier ; [8] tandis que celui qui vient
vers toi, avec empressement, [9] mû par la crainte de Dieu, [10] tu ne t’en
soucies même pas ! [11] Eh bien non ! Le Coran est un rappel [12] qui
s’adresse à tout homme qui veut en méditer le sens ! [13] Il est gravé sur
des tables vénérées, [14] sublimes et purifiées. [15] Il est gardé par des
anges [16] nobles et de toute pureté.
[17] Périsse l’homme ! Comme il est ingrat ! [18] Oublie-t-il d’où son
Seigneur l’a tiré ? [19] C’est d’une goutte de sperme qu’Il le crée et fixe
sa destinée ; [20] après quoi, Il lui trace la voie à suivre [21] pour le faire
ensuite mourir et inhumer ; [22] puis, quand Il voudra, Il le ressuscitera.
[23] Eh bien ! Que cet homme qui n’a pas encore accompli ce que Dieu
lui a prescrit [24] considère aussi sa nourriture ! [25] Nous faisons
pleuvoir en abondance, [26] puis Nous fendons profondément la terre
[27] et Nous y faisons pousser des grains, [28] des vignes et des légumes,
[29] des oliviers et des palmiers, [30] des jardins touffus, [31] des fruits et
des pâturages, [32] pour vous en faire jouir, vous et vos troupeaux.
[33] Mais lorsque surviendra le Fracas, [34] le jour où l’homme fuira son
frère, [35] sa mère, son père, [36] sa compagne et ses enfants, [37] chacun
ayant assez, ce jour-là, de s’occuper de son propre sort ; [38] ce jour-là, il
y aura des visages rayonnants, [39] souriants et joyeux ; [40] mais il y
aura aussi, ce jour-là, des visages terreux [41] et tout enveloppés de
ténèbres. [42] Ces visages-là seront ceux des impies et des corrompus.